LA HCHOUMA EXTRAITS

LA HCHOUMA

La honte, en langue arabe

 

Un film de Achraf Ajraoui

Fiction - 8 min


RESUME

Karim, la trentaine, est rappeur. En attendant de signer avec un label qui lancera sa carrière, il distribue le journal gratuit à la sortie du métro.

Un matin, il croise son ex.


CASTING : Nabil Cheik-Ali, Anne-Sophie Picard, Marie-Claire Arenes, Arnaud Baur. / SCENARIO : Achraf AJRAOUI / MONTAGE : Achraf AJRAOUI, Nicolas HOUVER, Jalil NACIRI / MIXAGE : Benoit Gargonne / SON : Renaud Triboulet / IMAGE : Denis LARZILLIERE / MUSIQUE : Pure Gold / Ibrahim MAALOUF.

 

SELECTIONS 

34e rencontres du cinéma de Gindou.  / Festival Cinébanlieue de Saint-Denis. / Urban Film Festival de Paris. / Poitiers Film Festival. / Festival d’Hallnaywood d’Aulnay-Sous-Bois. / Festival EN BREF ! de Choisy-Le-Roi. / Relais Festival de Saint-Denis. / Côté Courts de Cormeilles en Parisis / Fest'Yves Art de Quiberon.  / Premiers Plans d'Angers - Carte blanche Talents en court. / Coup de coeur de la SACD 2018.


PRIX

PRIX FRANCE TELEVISIONS du Festival Cinebanlieue.

GRAND PRIX Nolita Cinema de l’Urban Film Festival.

Meilleur film au Festival d’Hallnaywood.

Prix du Public de l’Urban Film Festival.

Prix du Public au Festival EN BREF !

 

BIOGRAPHIE DU RÉALISATEUR

 

ACHRAF AJRAOUI

 

Achraf est né en 1986 et a grandi près d’Avignon.

Il commence le théâtre au collège et découvre le cinéma d’Abdellatif Kéchiche. Un bac littéraire en poche, il débarque à Paris.

Après une formation de comédien et une escapade d’un an en Australie, il réalise une sa place est derrière la caméra.

 

Il étudie la dramaturgie au CEFPF de Paris et en 2016, il est sélectionné à la résidence d'écriture « La Ruche » de Gindou Cinéma où il écrit son premier scénario. Accompagné d’une production, le projet est actuellement en recherche de financements.

 

Animé par un sentiment d’urgence, il réalise en juin dernier son premier film « La Hchouma » qui remporte quelques mois plus tard le Prix France Télévisions au Festival Cinébanlieue et le Grand Prix de l’Urban Film Festival.

 

 

QUELQUES MOTS DU REALISATEUR A PROPOS De son FILM - LA HCHOUMA

 

J’avais un jour pour tourner mon film. Nous l’avons tourné en moins de six heures à cause de la météo.

J’ai appris à monter en regardant des heures de tutos youtube. 


J’ai rencontré la comédienne Anne-Sophie il y a dix ans et on distribuait les journaux ensemble à la sortie du métro. Elle était déjà comédienne et à l’époque moi aussi. Si on m’avait dit qu’un jour je réaliserai un film, sur un gars qui distribue le journal, avec cette fille, je l’aurai pas cru.

 

Ibrahim Maalouf a accepté de me céder les droits de la musique à titre gracieux essentielle après avoir vu le film. 


Je voulais parler de la galère d’un artiste trentenaire qui s’accroche à son rêve alors que tout le monde avance autour de lui. Je cherchais un moyen de le montrer visuellement. J’étais ouvert à tous les arts. J’ai eu un flash dans un escalator où j’étais derrière un gars qui écoutait du rap avec un gros casque sur la tête. 


Une des ambitions du film était de proposer un autre regard sur la diversité et de faire le portrait d’un jeune maghrébin qui a les mêmes problématiques que les hommes de son âge. Ce que je vois trop peu au cinéma et à la télévision.